Accueil Non classé Ce que vous voulez savoir sur Cloud vert

Ce que vous voulez savoir sur Cloud vert

0
0
2
Plus d’informations à propos de Cloud vert

Le numérique représente aujourd’hui 4 % des gaz à effets de serre donné tous les ans. Il impacte lui aussi les alentours : de la conception des outils électroniques à la gestion des recommandées par les data centers en allant par les infrastructures réseaux ( antennes 4G, wifi ). c’est la raison pour laquelle, quand bien même organiser des évènements éco-responsables est un premier pas important, vous pouvez aussi prendre en compte sensibiliser à l’impact économique du numérique auprès de vos publics mais également au sein même de votre association. En partenariat avec le REFEDD, cette notice pratique afin de vous permettre de lancer efficacement le numérique dans votre union, tout en limitant son impact sur la planète.

Aujourd’hui, devenir plus « vert » est une nécessité, plus que jamais. Avec les débuts du Cloud naissait une inquiétude ( légitime ) sur son effet sur le monde, en raison de la forte consommation énergétique des data centers et des émissions de gaz polluant. Depuis plus de 10 ans, le Cloud s’est massivement pensé et a ainsi fait beaucoup de bourdonnement. Mais saviez-vous que le Cloud n’est pas seulement une aide technique ou financier ? Il propose aussi des possibilités liés à l’environnement en permettant en effet de réduire la consommation d’énergie, les déchets et les tv shows de carbone.

Les TIC ( Technologies de l’Information et de la Communication ) font très partie de notre mode de vie qu’elles passeraient quasi inaperçues ! À la maison, comme au travail, ces toutes nouvelles pratiques se sont démultipliées et ont évolué pleinement nos façons de communiquer, de diffuser de l’information… Les TIC génèrent cependant des impacts négatifs sur le monde ( consommation de matières premières et d’énergie, gestion de déchets souvent dangereux… ). Comment réduire alors ces effets ? Le numérique économique, c’est possible ? Ce n’est pas parce que c’est immatériel que ça n’a pas d’impact dans la vraie vie. Toutes les étapes du cycle de vie du numérique ont un impact sur les alentours et la société : l’extraction des ressources nécessaires à la conception de nos équipements ( dans des pays souvent peu respectueux des droits hommes ), leur industrielle, leur mobilité, les emplois que nous en avons et pour finir leur fin de vie. Si on veut apporter des solutions précises, il faut savoir ces 5 phases du cycle de vie.

Le cloud computing n’a pas arrêté de se développer, et continuera de le faire pendant encore longtemps. La solution des grandes entreprises viendrait du fait qu’elles n’aient pas désiré dépenser principalement d’argent et ainsi qu’elles ont, à un moment donné, décidé de d’ouvrir de grands centres de données pour délaisser les plus petits. Comme une usine, les économies d’échelles ont ainsi plus d’impact. souvent, les centres de données du monde entier n’utiliseraient que 1% de l’électricité mondiale. Selon plusieurs connaisseurs en course à pieds, ce taux devrait rester le même pendant encore quelques temps de cela.

Ces difficultés rencontrées par les tpe peuvent être surmontées à l’aide des nuages informatiques ( cloud ) : une solution hébergée n’exige aucun investissement matériel ou d’infrastructure tout en permettant des dashboards et une console de contrôle centralisée. Une solution hébergée énergétique des PC peut faire économiser jusqu’à 50 euros par PC et chaque année, peu importe la taille de la société. On rétorque parfois que ces fonctions de l’énergie seront natives dans tous les PC en panne terme et qu’il n’est donc plus rentable d’acquérir dans un site centralisé. Certes, les webmasters de logiciels et les constructeurs de matériels ont franchi des étapes significatives dans l’optimisation énergétique des pc, mais l’implémentation globale d’un système de gestion de la consommation énergétique éclairé et professionnel est encore loin d’être atteint.

Pour les professionnels. Les adeptes du cloud computing citent le potentiel d’économies comme premier argument. La capacité de stockage et l’autorité de calcul sont adaptées automatiquement si nécessaire des consommateurs. La demande est automatique, la solution est instantanée. Le cloud offre une puissance de calcul et de stockage élastique, facturées selon le temps d’utilisation. Allocation des ressources : elles sont mises à disposition de manière flexible selon les besoins de l’entreprise. On paie à l’utilisation et tout en évitant de réserver en ligne les ressources à l’avance. Environnement : vu l’emmagasinement sur le web, le cloud permet de réduire l’empreinte écologique des entreprises. Pensons aux dépenses d’électricité pour faire tourner la climatisation predestinée à rafraîchir les serveurs d’une entreprise !

Ma source à propos de Cloud vert

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par albert370153aha
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ce que vous voulez savoir sur pompe à chaleur pompe à chaleur

Source à propos de pompe à chaleur La modernisation d’une logement inclut une importante g…